Piercing de la langue :

Le piercing de la langue est à l’origine une pratique rituelle réservée à une élite. Les chamans et les grands prêtres des civilisations aztèque et maya se perçaient la langue pour communiquer avec les Dieux en se plongeant dans un état de conscience modifiée.
Aujourd’hui, le piercing de la langue est très populaire. C’est un bijou de corps à la fois esthétique et discret.

Piercing des lèvres:

La pratique du piercing des lèvres est très largement dans le monde entier. Chez les Aztèques, les piercings des lèvres sont réservés aux hommes des castes supérieures, qui portent des bijoux en or, incrustés de pierres précieuses parfois. En Amérique Centrale et du sud, c’est un signe extérieur de beauté pour certaines tribus: les femmes se percent la lèvre inférieure pour y placer des plateaux en bois.
Le piercing des lèvres est aujourd’hui une pratique courante, et s’effectue en général sur la lèvre inférieure.

Piercing des narines:

Le piercing du nez est traditionnellement associé à l’Inde et à l’Asie du sud. L’anneau varie en taille pour signifier la richesse de celui qui le porte, et les femmes en portent souvent plusieurs comme symbole de leur beauté karmique. La médecine Ayurveda recommande le perçage de la narine gauche pour  faciliter l’accouchement.
En occident, le piercing nasal est importé dans les années 60-70 par les communautés hippies, puis démocratisé par la culture punk qui en fait un symbole de révolte et de rébellion sociale.
Le piercing du nez se porte aujourd’hui comme un bijou discret, indifféremment à la narine droite ou gauche et sans signification particulière.

Piercing du septum:

Ce piercing est moins connu que le piercing du nez et s’effectue dans la partie basse de la peau qui recouvre en fait le cartilage. En Nouvelle-Guinée, les Papous y portaient un bijou en os ou en bois. C’est un des rares piercings qui a l’avantage de pouvoir être caché. On peut y placer un anneau, un fer à cheval ou un retainer.

Piercing du lobe d’oreille:

C’est de loin l’endroit le plus commun ou l’on peut trouver un piercing.
Autrefois, ce piercing aurait pu permettre de distinguer une personne riche d’une personne pauvre. Autrefois, les marins se percaient l’oreille en croyant que ça améliorait la vue. Les Romains, quant à eux, associaient ce piercing à la richesse et au luxe.

Certaines tribus africaines et américaines agrandissent autant que possible le trou de leur lobe et le laisse ensuite pendre. Plus le trou est long, plus le rang social est haut.

Microdermal:

Qu’est-ce qu’un microdermal?

C’est une technique de piercing pour la pose de petits implants plus fiable qu’un piercing de surface, et plus de variétés de supports extra plat pour le confort et en cas de rejet, la cicatrice est beaucoup moins importante, au niveau douleur, un peu de chaleur, pas de sortie d’aiguille….

Évitez  la piscine publique pendant les premiers temps de cicatrisation ou il y a possibilité d’appliquer un pansement waterproof selon l’endroit où il est placé.

Avant de se faire percer, il est préférable d’avoir mangé et d’être en forme.

Compter 15-20mn, le perçage dure quelques secondes, la préparation est plus longue, désinfection de la zone à perçée, prendre la mesure, faire le marquage, déballer le matériel stérile ensuite informer pour les soins qui est 70% de la cicatrisation

Piercing du cartilage:

Tragus, Daith, Rook, Industriel, Conque,Hélix, Rook snug